Poser son pavé

Les Stolperteine, littéralement : « pierres à trébucher » et traduit par pierre d’achoppement ou pavés de mémoire sont des pavés de béton recouverts d’une plaque de laiton et posés à fleur sur le trottoir devant le dernier domicile libre des victimes du nazisme. 

Photo Dominique Brenot ©
  1.  Une demande officielle 

Une autorisation de pose de pavé(s) de mémoire sur le domaine public doit être demandée à l’autorité compétente. Le domaine selon les cas dépend des compétences du maire ou d’une intercommunalité.

L’autorité compétente prend une décision et délivre une autorisation écrite transmise à la Fondation Spuren.

www.stolpersteine.eu

La demande de pose peut être faite par un particulier, membre de la famille ayant intérêt à agir, association mémorielle ou religieuse …

Toutefois, la démarche auprès des communes et collectivités territoriales peut être soutenue par une association locale dédiée aux Stolpersteine.

Des modèles de lettres sont disponibles ici

  1. La démarche auprès de la Fondation Spuren

Cette démarche peut être prise en charge par une association locale dédiée aux Stolpersteine qui connaît le fonctionnement de la fondation. Cependant, chaque demande peut être présentée indépendamment et il faut alors envoyer l’autorisation écrite de la collectivité à Mme Anne Thomas :

international@stolpersteine.eu 

Important / ! \ Aucune demande de pose ne peut être prise en compte sans cette autorisation.

Le prix d’un pavé en France est fixé par la Fondation Spuren à 132€. 

  1.  Délais

Ils sont en général d’un à deux ans. La date de pose est imposée et définie par la Fondation Spuren.

Dans certains pays comme la Belgique, les poses se font parfois sans l’artiste. En France, cela peut être le cas pour une situation exceptionnelle comme la situation de crise sanitaire actuelle.

Photo Dominique Brenot ©